14/03/2024

Quelle fréquence de vidange pour votre microstation ?

Sommaire

Dans le cadre de son obligation générale d’information du public, le Service Public d’Assainissement Non Collectif (SPANC) doit informer le propriétaire-maître d’ouvrage de s’assurer de la bonne mise en œuvre de son installation.

La fréquence de vidange d’une microstation et les éléments mis à dispositions des usagers, guide des fabricants inclus, soulèvent des questions légitimes.

Le SPANC sensibilise à l’entretien de l’installation. Pour les filières agréées (microstations inclues), le propriétaire dispose du guide d’utilisation du fabricant. Le SPANC présente ou met à disposition de l’usager, en toute objectivité, les documents faisant référence dans le domaine et pouvant l’aider dans le choix de sa filière :1

  • la plaquette de synthèse de l’étude du suivi in situ [BOUTIN et al.,2017] à destination des usagers intitulée « Mieux connaître les dispositifs de traitement des eaux usées pour mieux choisir son installation » ;
  • les documents de référence en lien avec les règles de l’art (DTU 64.1, et le cas échéant ATec, DTA, ATEx) lui permettant de sécuriser sa construction ;
  • le tableau de comparaison des filières agréées en ANC disponible sur le site internet du Groupe de recherche Rhône Alpes sur les infrastructures et l’eau [GRAIE,2018]

1. Règles générales et législation.

Concernant le besoin de vidange d’une fosse-toutes-eaux classique (filière traditionnelle ou filtre compact), la législation a fixé le besoin de vidange à 50% du volume de décantation primaire.

Cette norme diffère pour la microstation !

La législation sur les microstation fixe un déclenchement de vidange à 30% de remplissage du décanteur primaire.

Ces taux de remplissage ont été fixé arbitrairement sans tenir compte des spécificités des différentes solutions de traitement pour harmoniser la délivrance des agréments pour les filière de traitement des eaux usées individuelles. De plus, les calculs théoriques se basent sur un taux de croissance des boues estimé entre 0.30 m3 par an et par EH (équivalent habitant) et 0,73 litres par jour et par EH (soit 0.27m3/an/EH)

Sur cette base d’éléments pour une résidence dimensionnée à 5 EH la vidange serait à réaliser:

  • si 1,500 litres de volume de décantation primaire : vidange à déclencher en théorie à 450 litres de boues soit à réaliser tout les 3 mois et 18 jours
  • si 3,000 litres (le sacro-saint volume pour filtre à sable traditionnel) : vidange à déclencher en théorie à 900 litres de boues soit à réaliser tout les 7 mois et 6 jours

Des déclenchements de vidanges fantaisistes compte tenu des retours d’expériences réels obtenus sur le terrain par l’ensemble des fabricants qui commercialisent leurs microstations depuis plus de 20 années.

Les fabricants de microstations ont été et sont toujours à ce jour obligé de présenter ce calcul théorique dans leur guide d’utilisation officiel validé par l’organisme sous-traitant qui délivre les agréments ministériel.

La règlementation a été faite de la sorte en 2009 (arrêté du 7 septembre) et aujourd’hui un travail de pédagogie est fait auprès des professionnels et des usagers néanmoins les agents du Service Public de l’Assainissement Non Collectif énoncent la règle comme elle a été écrite sans jugement critique, ce qui peut parfois surprendre les usagers ou futurs usagers d’un assainissement individuel qui ne se sont jamais vraiment interrogé, on les comprend, sur le fonctionnement d’un système de traitement des eaux usées autonome.

Rappelez-vous! Il a fallu attendre 2013 pour abroger une loi du gouvernement français qui interdisait aux femmes françaises le droit de porter des pantalons. On ne rigole pas! En effet, cette pratique leur était jusqu’alors légalement interdite, sous peine d’emprisonnement et cela jusqu’en 2013. Ici, loi ne rime pas avec raison. Les 10 ans d’anniversaire de cette abrogation ont été fêté le 31 décembre 2023, TF1 revient sur cet évènement dans une vidéo

Il existe aujourd’hui sur le marché plus de 1069 agréments de microstation ou filtre compact en France, toutes marques et dimensions confondues. Il est donc difficile pour le SPANC de faire dans le détail pour chaque type de microstation. La législation applique donc une règle générale sans forcément tenir compte des spécificités des différents produits.

  • plus de 1069 solutions agréées, un sacré paquet, difficile de toujours s’y retrouver !
1000 solutions d'assainissement agréées

2. Performances et intervalle de vidange éprouvées

En 2003 le fabricant de la microstation Diamond a pris l’initiative de tester les performances de sa micro-station d’épuration pour appuyer les premières années de commercialisation de sa gamme de produits Diamond.

L’analyse et les résultats ont été établis par la plateforme d’essais indépendante PIA Aix-la-Chapelle, largement reconnue sur la marché de l’assainissement non collectif comme la référence, et ont été mesurés sur une période de 62 mois, soit 5 années et 2 mois entre septembre 2003 et novembre 2008.

A savoir que les performances épuratoires attendues sont :

  • 20 mg/L pour le paramètre DBO5 (Demande Biologique en Oxygène)
  • 35 mg/L pour le paramètre MES (Matières en Suspensions)

Seulement une seule vidange a été réalisée tout au long de cette période de test comme en atteste le rapport PIA P-Nr. PIA2011-020B24LB publié en avril 2011.2

Les résultats présentés ci-dessous expliquent la longévité et le succès de la microstation Diamond. Les performances de traitement sont à la hauteur des promesses et l’entretien curatif à la charge de l’utilisateur final est minimal depuis le lancement de la gamme de micro-station en 1995 et tout au long de la durée de vie du produit. Une longévité aujourd’hui récompensée par une garantie de 25 ans sur la cuve de la micro-station Diamond.

test PIA microstation Diamond

3. Vidange réelle à réaliser tous les 3 ans en moyenne

Quand faut-il vidanger une micro station ?

En théorie et selon la règle des 30% du décanteur primaire pour les microstations, la vidange serait à réaliser à une fréquence de tous les 6 à 12 mois.

Il n’en est rien.

En réalité, et en pratique, la microstation est à vidanger en fréquence tous les 36 mois ou tous les 56 mois pour certaines microstation avec de très grands volumes de rétention des boues.

La micro station 5 EH Diamond est conçue sans décanteur primaire. Un décanteur primaire collecte toutes les eaux usées pour permettre l’homogénéisation. Il s’agit donc d’un prétraitement qui permet de piéger les matières les plus lourdes au fond de la cuve et les plus légères sur la surface.

Le fait de ne pas passer par un décanteur primaire permet un traitement aérobie et favorise donc un niveau optimal de traitement avec un volume de 5 à 50 % de boues dans ce que l’on appel la liqueur (mélange de boues activées dans la partie centrale, le réacteur biologique).

Le système Diamond continue à traiter efficacement les eaux usées jusqu’à ce que le volume de boues atteigne 70 % par rapport à la liqueur claire du réacteur biologique.

La gamme de microstation Diamond à un donc un cycle de vidange pouvant aller jusqu’à trois ans, comme le démontre le test en situation réelle mené dans une installation d’essai accréditée.

Page 7 / 34 du rapport PIA – Reinigungsleistung “In der gesamten Langzeitprüfung zeigt die DIAMOND DMS gute Reinigungsleistungen. Am 03.04.2008 wurde die Anlage zu zwei Drittel entschlammt. Folgende mittlere Konzentrationen ergeben sich aus den Einzelproben (ohne Einfahrphase) CSB: 54.9 mg/l – NH4-N: 6.8 mg/l – AFS: 20.9mg/l”

source: rapport PIA2011-020B24LB_Langzeittest Teil 1

soit en français:

“Dans l’ensemble du test à long terme, le DIAMOND DMS montre de bonnes performances de traitement. Le 3 avril 2008, les deux tiers du système ont été vidés”

Ainsi, avec sa conception brevetée et son processus d’aération unique, le système de traitement des eaux ultra compact détruit les déchets organiques et réduit le taux de croissance des boues dans la cuve, permettant ainsi d’avoir une fréquence de vidange tous les 36 mois.

Pour en savoir plus sur le fonctionnement et la fréquence de vidange de la microstation Diamond, regardez notre vidéo explicative ci-dessous !

A garder en tête : les microstations ou tout autre système d’assainissement individuel nécessitent un contrôle et un entretien régulier pour veiller à leur bon fonctionnement et au bon traitement des eaux usées.

vidange et entretien microstation

Quelles sont les conséquences d’une absence de vidange régulière sur une micro-station d’épuration ?

L’absence de vidange régulière sur une micro-station d’épuration peut entraîner plusieurs conséquences néfastes. Cela peut conduire à une accumulation excessive de boues, ce qui réduit l’efficacité du traitement des eaux usées et peut causer des problèmes d’odeurs, de colmatage des canalisations et pouvant aller même jusqu’à un dysfonctionnement complet du système.

En effet, à l’instar d’une fosse toutes eaux, la microstation produit des boues qui s’accumulent au fond du réservoir. La quantité de ces boues varie en fonction de la taille de l’équipement, de la présence ou modèle de filtre utilisé, du nombre de personnes dans l’habitation et de la fréquence d’occupation du logement concerné.

L’opération de nettoyage des compartiments (hors vidange) se fait donc en fonction de ces facteurs, par un professionnel ou directement par vous si vous avez le matériel adéquat. Pour la vidange faite appel à un vidangeur agréé pour l’élimination des boues dans les règles de l’art.

  1. Briant et al. (2018). Sinistralité en Assainissement non collectif. De la règlementation aux règles de l’art, retours d’expériences et recommandations. Techniques Sciences et Méthodes n°7/8 2018, pp.47-65. Disponible en ligne : https://astee-tsm.fr/numeros/tsm-7-8-2018/briant/ ↩︎
  2. source: Diamond DMS Prüfbericht-Nr. PIA2011-020B24LB, Aachen im April 2011 ↩︎