27/03/2024

Que choisir entre Fosse septique ou Micro-station d’épuration pour traiter l’eau?

Sommaire

1. Quelles différences entre fosse septique et micro-station ?

La fosse septique, élément traditionnel de l’assainissement individuel, fonctionne sur un principe de séparation des eaux usées. Dans la fosse septique, les eaux subissent une étape de prétraitement où les solides se déposent au fond tandis que l’eau non traitée s’écoulent vers l’aire d’épandage et infiltration. La fosse-toutes-eaux septique est un système de collecte de traitement des eaux usées brutes offrant un abattement de la charge organique par un procédé en anaérobie sans apport d’oxygène dans l’eau. 

Avantages:

  • Les principaux avantages de la fosse septique résident dans sa simplicité de fonctionnement et son coût d’installation relativement abordable. 

Inconvénients:

  • Toutefois, la fosse septique nécessite des vidanges périodiques pour évacuer les boues accumulées dans l’eau et peut parfois poser des problèmes d’odeurs ou de saturation.
  • Concernant les odeurs, les fosses septiques et décanteurs primaires collectant l’eau usée génèrent, entre autres, deux gaz le méthane CH4 et surtout du Sulfure d’hydrogène H2S un gaz incolore hautement toxique qui dégage une odeur caractéristique et désagréable d’œuf pourri.
  • Concernant la saturation, nous faisons référence à l’inévitable colmatage du filtre à sable en aval de la fosse septique qui devra à terme être changé à grand frais car l’écoulement de l’eau ne sera plus possible.
  • Un entretien annuel du filtre à éléments solides dans la fosse septique sera nécessaire.
fosse septique ou microstation?

En comparaison, la micro-station d’épuration, dispositif plus moderne, bénéficie d’un agrément ministériel français et d’une normalisation au niveau européen, les micro-stations assurent un traitement de l’eau usée plus poussé grâce à des processus physiques et biologiques avancés. La micro-station d’épuration fonctionne en règle générale à l’aide d’une source d’énergie électrique permettant le traitement épuratoire de l’eau dans un milieu aérobie avec présence d’oxygène dans l’eau.

Avantages:

Inconvénients:

  • Les microstations sont souvent plus coûteuse à l’achat et à l’installation.
  • Un entretien et remplacement périodique des pièces électriques sera nécessaire.

2. Comparaison des performances entre fosse septique et microstation d’épuration

2.1 Épuration des eaux usées

Pour une fosse septique avec un filtre à sable, la qualité de l’eau traitée est souvent impossible à contrôler compte tenu du traitement de l’eau par le sable et l’infiltration de l’eau traitée qui s’en suit dans le sol sous-jacent. Sauf en cas de filtre à sable drainé où les eaux passées par le filtre sont récupérées avec un film imperméable et étanche puis récoltées dans une pompe de relevage pour évacuation de l’eau traité dans un exutoire adapté de type fossé ou réseau eau pluviale. C’est la qualité du sable utilisée pour le filtre qui aura un impact sur la qualité du traitement épuratoire de l’eau. Il faudra donc vérifier la provenance et qualité des matériaux.

En termes de performances, la microstation d’épuration se démarque par son efficacité dans le traitement des eaux usées. Grâce à ses processus biologiques, la microstation d’épuration assure une épuration de l’eau plus complète et une meilleure qualité de rejet comparée à la fosse septique. Pour les microstations d’épuration, les performances de traitement de l’eau ont été testée sur une période minimum de plus de 40 semaines en conditions difficiles avec stress test en terme de volume hydraulique en eaux usées élevé et absence d’énergie sur une période donnée. Les résultats sur les produits certifiées au niveau européen et français attestent de performances épuratoire entre 90 et 98% pour les paramètres DBO5 demande biologique en oxygène et MES matières en suspensions. De plus les industriels innovent pour aller plus loin en terme d’épuration de l’eau pour réduire la pollution sur d’autres paramètres tel que la demande chimique en oxygène (DCO), l’ammonium (NH4-N) et le traitement du phosphore (P).

2.2 Entretien à court et long terme

Pour la fosse septique, un nettoyage simple du filtre pouzzolane au jet d’eau avant évacuation par le tuyau de sortie de l’eau est à prévoir tous les 6 à 12 mois pour retarder le colmatage du filtre à sable en aval. Une vidange de la fosse septique sera à prévoir tous les 5 ans. A échéance 10 à 15 ans, le renouvellement du filtre à sable colmaté sera nécessaire et l’impact des gaz corrosifs sera à évaluer pour garantir une épuration de l’eau. 

Une microstation d’épuration a une durée de vie virtuellement de 50 ans compte tenu des matériaux synthétiques insensible à la corrosion. Toutefois un entretien régulier des pièces électriques ou mécanique sera nécessaire en fonction des équipements de type surpresseur à air, pompe de relevage de l’eau, automate de gestion, coffret de commande électrique. Une vidange et évacuation des boues sera à prévoir tous les 3 ans pour préserver la qualité de l’eau.

3. Coûts d’installation et frais d’entretien entre fosse septique et microstation d’épuration

Les coûts d’installation d’une fosse septique sont généralement moins élevés que ceux d’une  microstation d’épuration. Cependant, il convient de prendre en compte les frais de remplacement à long terme. La fosse septique nécessite elle aussi des vidanges périodiques et peut parfois nécessiter des désagrément, ce qui peut entraîner des coûts supplémentaires. Cependant, la fosse septique reste une option viable pour ceux qui recherchent une solution plus économique, bien que moins performante sur le plan de l’épuration de l’eau.

En revanche, la microstation d’épuration ne nécessite pas de remplacement à horizon 10 à 15 ans et peut donc présenter un meilleur rapport qualité-prix sur le long terme malgré son coût initial plus élevé et des opérations d’entretien au fil de l’eau plus récentes en terme de changement de pièces d’usures.

4. Comment choisir entre Fosse septique ou micro-station pour l’épuration de l’eau ?

Le choix entre une fosse septique et une microstation d’épuration dépend de plusieurs facteurs personnalisés à chaque maison d’habitation. La superficie disponible sur la propriété, à savoir le foncier disponible pour l’installation, et la composition du sol, à savoir la capacité d’infiltration de l’eau dans le sol, sont des éléments déterminants. 

Par exemple, une microstation sera plus adaptée aux terrains de petite taille ou aux sols difficiles à percoler de type limoneux-argileux, argileux ou totalement hydromorphe retenant l’eau ainsi que les zones inondables. 

La fosse septique sera plus adaptée à une maison avec un grand terrain et un sol avec un très bonne perméabilité où l’eau s’infiltre parfaitement.

Enfin, il est recommandé de consulter des professionnels de l’assainissement de l’eau pour déterminer la solution la mieux adaptée à chaque situation spécifique.

Dans tous les cas, c’est le maitre d’ouvrage, propriétaire du bâtiment, qui en conformité avec la règlementation, a le dernier mot sur le choix du système d’assainissement des eaux.